magasin pop-up store

Depuis longtemps, vous avez un projet en tête, mais vous n’osez pas vous lancer ? Principalement à cause des coûts et des risques qui seraient trop importants ? Heureusement pour vous, il existe un tout nouveau concept : le pop-up store ! Il s’agit d’un magasin éphémère, permettant donc de réduire les risques encourus. Vous ne savez pas comment vous y prendre ? Voici les 7 points essentiels pour lancer votre pop-up store! 

1. Stratégie

En premier lieu, comme dans tout début de projet, la première étape consiste à définir votre stratégie. La première question à se poser est la suivante : ‘’Pourquoi ouvrir mon pop-up store ?’’.

Il existe plusieurs raison possible parmi lesquelles : 

  • Augmenter la popularité de mon enseigne ;
  • Tester un emplacement commercial ou un produit ; 
  • Acquérir de nouveaux clients.

Ensuite, les deux questions à se poser sont les suivantes : « Quelle est ma cible ? », mais également « Qu’est-ce que je souhaite mettre en avant dans ce shop éphémère ? ». Une fois que ces trois questions ont leur réponse, votre stratégie sera plus simple à définir. Prenez le temps de mettre en place votre projet, explorez chaque facette de celui-ci. 

tag étiquettes shop pop-up store
©️ Photo : Pexels – rawpixel.com

2. Le budget

L’étape suivante est la suite logique : pour lancer votre pop-up store, il faut déterminer un budget. Pensez à tout ce dont vous avez besoin : le lieu, la décoration de celui-ci, le personnel, le matériel, le stock, le marketing et la communication. Vous pourrez ainsi voir si vos objectifs sont réalisables et atteignables.

Si vous avez besoin d’aide pour planifier votre budget de la manière la plus professionnelle possible, il existe l’application Mint. Elle permet de garder un œil sur vos transactions en temps réel et de planifier un projet. De plus, elle est totalement gratuite et également disponible sur une plateforme web. 

3. Le moment

Maintenant que votre stratégie et votre budget sont définis et planifiés, vous allez pouvoir fixer une date. La date doit être choisie en fonction de votre stratégie, mais aussi des périodes propices à votre produit. Par exemple, si vous êtes chocolatier, la Saint-Valentin est le moment idéal pour votre entreprise. Néanmoins, vous pouvez également miser sur les périodes de calme, afin d’avoir moins de concurrence mais dans ce cas vous devrez travailler davantage sur votre marketing. 

4. Le lieu

Deux éléments très importants auxquels vous devez penser sont la localisation et l’accessibilité. Dans quelle ville voulez-vous ouvrir votre pop-up store? Dans quel quartier ? Sur quel axe routier ? Est-ce fréquenté ? Est-ce aussi bien accessible en voiture qu’en transports en commun ? Après avoir trouvé un lieu bien placé, il faut vérifier les caractéristiques de celui-ci : le pop-up doit être assez spacieux pour exercer votre activité et le style doit être en accord avec ce que vous voulez transmettre à vos clients.

pièce salon fauteuil bar
©️Photo : OneHouseStand | Dans le bar à parfums d’Adja

Vous aussi, vous cherchez un lieu exclusif pour organiser votre pop-up store ?

Voir les offres

5. Signer le bail

Avant de signer quoi que ce soit, vérifier qu’il ne s’agit pas d’un bail classique, un contrat de trois ans ne vous intéresse en aucun cas. La Belgique a récemment mis à jour ces lois, pour les adapter à la demande des pop-up store. La Flandre est la première des deux régions à avoir réglementé le pop-up store, il vous faudra donc un bail de location de courte durée. Depuis fin 2018, il est possible d’avoir un bail d’un an ou moins. L’idée est que le commerçant puisse signer pour louer le bien un mois, et qu’il ait la possibilité de le renouveler chaque mois, jusqu’à un an maximum. Au-delà d’un an, il devra trouver une nouvelle surface commerciale ou passer sous un bail commercial classique. Il est également interdit au commerçant de sous-louer le bien. Néanmoins, le locataire a le droit d’effectuer des travaux s’il en fait la demande écrite au bailleur. 

6. Gérer son marketing

Vous ne pouvez en aucun cas vous contenter du regard des passants dans la rue, il faut que le public se déplace pour vous et votre concept. Pour ce faire, vous devez, en fonction de votre clientèle cible, déployer une large campagne de communication sur plusieurs canaux : réseaux sociaux, flyers, affichage, mailing… Plus la durée de votre pop-up store est courte, plus vous devrez en faire la promotion. L’ouverture de votre magasin éphémère doit stimuler vos futurs clients. Prévoyez un événement lors du premier jour, afin d’éveiller l’intérêt du public. Cet événement peut être par exemple une démonstration, des ateliers ou même une vente exclusive ou limitée.

Nike est une marque particulièrement douée pour ce genre d’événements. La célèbre marque a lancé en décembre dernier la sortie de plusieurs paires de baskets, en collaboration avec Carhartt. Ils ont donc ouvert dans certaines grandes villes du monde (Paris, Vienne, Pékin, Melbourne et d’autres) leur pop-up store. Dans ces shops, il était possible d’acheter sa paire exclusive, de recevoir gratuitement un vêtement Nike ou Carhartt et également de participer à un atelier de personnalisation. 

pop-up store Paris Nike
©️ Photo – Starcowparis

7. Prévoir la logistique

Avant même de penser à l’organisation du shop, il faut penser au déménagement. Il ne faudra pas oublier de transporter votre matériel, vos meubles et votre stock. Votre organisation devra donc être sans faille, de la location de véhicules aux bras supplémentaires. Sachez également qu’il existe une entreprise belge spécialisée en déménagement d’entreprises : Nord-sud. Cette société a comme avantage la création d’un devis en ligne afin d’avoir une idée claire et précise du montant que vous pourriez dépenser.

Dans l’ensemble, il vous faudra gérer le personnel et organiser le lieu et les stocks de la façon la plus optimale. Il faut estimer combien de vendeurs vous seront nécessaires et ensuite les engager et les former, si ce n’est pas encore fait. N’hésitez pas à utiliser LinkedIn pour recruter, étant donné qu’il y a de nombreux chercheurs d’emplois sur ce réseau professionnel. Ensuite, il vous faudra également gérer la salle de vente et sa décoration. Une pièce mal agencée ou dont le thème n’est pas en accord avec la marque n’attirera pas de clients.

Pour terminer, le stock doit également être bien pensé. Souvent, les pop-up stores disposent d’un espace relativement réduit, et le manque d’organisation se fait rapidement ressentir. Si vous entrez dans un magasin, et que vous avez l’impression que la seule chose qui y règne, c’est le désordre, vous n’irez probablement pas au bout de votre achat. Pour vous faciliter dans la gestion du stock, pourquoi ne pas essayer l’application mobile Nano Inventory ? Elle propose plusieurs fonctionnalités : savoir combien de produits sont encore en réserve, combien cela vous coûte, combien cela vous rapporte et combien de liquidités sont disponibles en caisse.

Vous avez maintenant toutes les cartes en main pour vous lancer ! Alors, pourquoi attendre? 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*